Il servir notre cher pays le Canada. Le gouvernement

Il y a plusieurs thème abordé dans le roman l’Écureuil noir,mais le thème qui ressort le plus serait le conflit anglais /français. De nos jour, le Canada est un pays multiculturel et bilingue, principalement la capitale (ottawa). Mais avant d’arriver à ce résultat, il y avait d’énormes conflits entre les canadiens français et les canadiens anglais. Vous ne vous demandez pas comment tout cela était autre fois?  Les francophones ont toujours fait face à l’injustice au Canada. C’était une minorité surtout dans la ville d’ottawa. Parfois on entraîne des préjugés et de la discrimination à l’égard d’une personne en lui imposent une idée ou une façon de faire. Dans un premier temps,  la culture francophone n’ai pas apprécié par tous au Canada. Par exemple dans le roman de l’écureuil noir, Calvin soulève ce problème à plusieurs reprise, quand il parlé du grand père de Pierrot. «Quelques j?urs après la fête, ?n lui avait refusé un empl?i à la municipalité parce que la f?ncti?n publique demeurait une chasse gardée angl? pr?testante.»  De Plus en 1912, le gouvernement ontarien avait adopté une mesure visant à abolire  l’usage du français et à faire de l’anglais la principale langue d’enseignement dans les écoles élémentaires fréquentées par les élèves franco-ontariens. Le Règlement 17 limite l’enseignement du français et son usage comme langue de communication aux deux premières années du primaire ce qui montre encor la discrimination.   Dans deuxième temps, dans l’histoire du Canada les francophones, les amérindiens, les noirs et même les femmes ont fait face à la discrimination. De plus, les peuples autochtones du Canada ont subi plus de discrimination que n’importe qui dans ce pays depuis la nuit des temps des premiers voyageurs. Il ont été poussé hors de leurs terre, chassée et ils ont été mise dans des réserves tout ça par la méchanceté. Par exemple  voici un extrait tiré du livre à la page 52 qui le démontre bien. « Il fait c?mprendre, je v?us l’ai dit, que les Indiens ne s?nt pas c?mme n?us, ils n’?nt pas la même sensibilité. … Ils ne traitent pas leurs enfants de la même faç?n que n?us. Rappelez-v?us qu’ils s?nt beauc?up plus près de la nature que n?us, étant d?nné qu’ils vivent dans la f?rêt depuis t?uj?urs…»  Pour continuer le roman attire notre attention sur la discrimination. Le gouvernement n’a pas pu s’occuper ou donné du travail au soldats qui avaient tout laissé  pour aller servir notre cher pays le Canada. Le gouvernement refuse de reconnaître la gratitude et le travaille que les soldats Canadiens ont accompli durant les guerres. Le gouvernement Canadien refuse de traiter les soldats d’une façon respectueuse tout ça, parce qu’il y’en a certains d’eux qui sont des amérindiens.  L’extrait qui va suivre montre la méfiance que n’importe quelles minorité subit (page 110) « N?é s’était habitué pendant s?n enfance à se faire traiter de m?itié d’Indien et d’autres amabilités, mais le pauvre était revenu de la guerre c?nvaincue que s?n hér?ïsme allait enfin lui faire mériter le respect de ses c?ncit?yens. Il a vécu la même décepti?n des s?ldats n?irs américains rentrés d’Eur?pe en 1919. » De plus dans le roman  parle beaucoup des femmes c’est un thème très abordé dans l’écureuil noir. Comme vous le savez surement le personnage principale Calvin, avait des relations avec  plusieurs femmes même s’il n’éprouvait pas de sentiment pour elles. (Page 12)  « Il m’est arrivé de c?ucher  avec des femmes gr?sses, laides ?u niaiseuses, parce que je craignais de les blesser en leur disant n?n. Je c?nservais mes regrets p?ur après. » La réduction des femmes à leur sexualité et à leur apparence les entraîne dans des roles qu’elles n’ont pas choisi et ça les fait perdre tout crédibilité. L’objectification du corps des femmes les réduit à être des objets plutot que des personnes cela a de mauvais impacts sur leur estime et sur la santé physique et mentale.Dans le roman l’écureuil noir, les femmes sont traitées comme des objets sexuels, presque aucune  femme n’est exclue de cette discrimination. Dans le roman, le narrateur est prêt a tout pour coucher avec eux par exemple à la page 150 « La seule ch?se que je v?ulais de Z?rah, c’était de lui faire l’am?ur c?mme à Manawaka. P?ur ?rienter n?s c?nversati?ns vers la questi?n du sexe, je faisais semblant de m’intéresser à ses projets. » Mais étant donné qu’ils utilisent les femmes pour satisfaire leur besoins ne les suffisaient pas. Donc ils se permettent de battre les femmes  pour aucune raison, ils le font juste parce que ça les fait du bien, ça fait qu’ils se sentent meilleurs, supérieur par rapport aux femmes. Par exemple dans l’extrait du roman,  quand un homme aveugle frappe sa femme mais bizarrement personne ne semble trouver cela anormale au contraire ils l’encouragent à frapper cette pauvre femme qui n’avait rien fait de mal. (page 91) «Sa c?rrecti?n et s?n b?n sens ne faisaient aucun d?ute dans l’esprit de l’audit?ire t?ut de même ét?nné. » En résumé les femmes au canada comme partout dans le monde n’était pas traiter de la même façon que les hommes (également), elle était que des objet a leur yeux. Mais heureusement elles se sont fait entendre et combat pour leurs droit.  À la lumière de ces faits, le Canada est peut être reconnue mondialement pour sa diversité culturelle et sa liberté d’expression mais la discrimination que fait face les femmes, les peuples amérindiens et  les francophones, montre qu’une partie sombre de leur passé que ce pays essayent d’oublier en faisant du mal aux autre qui ne sont pas 100% Canadiens. Ils ne peuvent pas changer ce qui s’est  passé c’est pour cela qu’ils luttent pour rendre le future meilleurs. Bref, le Canada se bat pour corriger et apprendre de son passé pour un avenir meilleurs mais il y a t’il eu beaucoup de progrès pendant ses quelque années?